0%

Nostalgie : Fall Out New Vegas DLC : Old World Blues

0

Avec « Old World Blues », Fallout New Vegas s’est enrichi d’un nouveau DLC en juillet dernier. Grâce à cette extension à 800 MSP, vous partirez explorer une vaste zone comportant de nombreux points d’intérêts, nouveaux équipements et créatures inédites.

                La trame de l’histoire est « délicieusement absurde », dans l’esprit des comics de SF des années 50 ! Vous visiterez un ancien laboratoire de recherches situé dans le « Grand Rien », le cratère berceau des mutants qui peuplent le Mojave. Les scientifiques sont menacés par l’une de leurs expériences – le docteur Mobius, un cerveau cybernétique flottant – et vous êtes obligés de les aider car ils vous ont privé de vos cœurs cerveau et colonne vertébrale…

                C’est donc en tant que cobaye que vous croiserez des personnages loufoques et affronterez des situations surréalistes : discuter avec une grille pain ou avec votre propre cerveau qui vous reproche entre-autres vos abus de drogues, voire même votre addiction à la machine a sous lors des précédents épisodes…

                Même si les missions n’ont pas un grand intérêt en soi – elles se résument à chercher divers objets éparpillés sur le territoire – les graphismes sont superbes : décors de qualité, ambiances variées et zone du « Grand Rien » bien pensée. Les doublages en français font preuve d’une bonne dose d’humour ; seule la bande son peut décevoir par son manque d’originalité.

                Dans cet épisode, vous n’aurez pas à vous préoccuper des côtés relations sociales et interactions entre clans quasiment inexistants, mais si vous avez l’âme d’un explorateur, vous y passerez pas loin de 12 heures ! Exit la ville-casino, vous arpenterez le désert et affronterez des ennemis très puissants. Ici, pas besoin de se refaire aux meilleurs casinos en ligne, il suffit de découvrir les nouvelles armes évolutives et terriblement bien adaptées ! A vous de voir si vous combattrez vos ravisseurs ou vous allierez à eux pour contrer une menace bien plus redoutable…

– Rédacteur invité –