0%

Battlefield 4 – Scénario sans inspiration mais une expérience multijoueur sans pareille

0

Après six ans de silence entre les parutions de Battlefield 2 et Battlefield 3, le quatrième épisode de la saga nous est arrivé « seulement » deux années plus tard que son prédécesseur. Et il faut dire que Battlefield 4 redéfinit les contours de la guerre virtuelle.

L’action se déroule en 2020, soit six ans après les aventures de l’opus précédent. Un groupe de Marines est envoyé à Shanghai où il doit récupérer plusieurs VIP. Bien évidemment, la mission ne se déroule pas comme prévu et entraîne un conflit ouvert qui engage la Chine, l’USA et la Russie. Vous incarnerez donc l’un des membres d’une force spéciale américaine baptisée Tombstone.

Les scénaristes de chez DICE ont fait exprès de ne pas chercher à nous expliquer la cause de cette escalade ; ils se sont plutôt concentrés sur les relations entre les différents héros de cette mission extraordinaire. Déjà pour Battlefield 3, de nombreux fans avaient remarqué les égarements du scénario et une histoire pour le moins incohérente.

photo-battlefield-4

Les graphismes sont vraiment impressionnants. Du côté du jeu, les petites missions en équipe disparaissent et sont substituées judicieusement par des tâches à accomplir lors des parties standard. Ainsi, si le solo de Battlefield 4 ne révolutionne pas le genre, donnant ainsi une cruelle impression de vide, c’est bien en mode multijoueur que le dernier Dice se savoure pleinement.

Pas étonnant après tout puisque la série a été conçue autour du plaisir partagé. On se réjouira de retrouver de nouvelles options dans le Battlelog telles que des attributs personnels, des caisses contenant des bonus ainsi que les statistiques traditionnelles et la possibilité de choisir ses armements en consultant son appareil mobile. Ainsi, les créateurs de Battlefield 4 ont fait preuve d’un bon réflexe en tenant compte de l’importance du mobile sur la marché, de plus en plus cruciale depuis l’arrivée des smartphones. La puissance du secteur mobile se voit très bien à travers l’évolution impressionnante de l’industrie du poker en ligne, et notamment de la plateforme Poker Stars, qui a maintenu sa position de leader grâce à l’introduction d’une application mobile.

Vous pouvez également vous servir de votre tablette pour vous mettre dans la peau du commandant qui fait son grand retour dans la saga à coups d’AC130 et de frappe de missile. Popularisé sur Battlefield 2, ce mode est essentiel à la stratégie de la bataille pour un joueur par camp : sur une carte tactique, ce dernier peut par exemple faire intervenir des drones de soutien.

Le commandant offre également la double progression (objectifs / escouade) grâce à laquelle on peut dévérouiller des pouvoirs dédiés : les objectifs sont autant de moyens d’action directs alors que les escouades apportent leur soutient aux soldats. Le retour du commandant est important pour les parties plus stratégiques, où le jeu en équipe et la coordination sont essentiels. Les joueurs habitués retrouveront facilement leurs marques et distingueront les petites modifications qui rendent les parties plus excitantes, à l’exemple du C4 qui se distribue comme des petits pains.

Battlefield 4 offre huit modes de jeu, permettant de satisfaire tous les joueurs, tant en conquête sur de vastes cartes très variées qu’en TDM au combat rapproché. Par rapport à la concurrence, ce chiffre peut paraître un peu léger, mais en réalité l’essentiel est au rendez-vous et la différence se sent clairement sur le terrain. Le jeu est disponible aussi bien sur la Xbox One que sur la PS4.