0%

Test & Critique du Blu-ray – Délivre-nous du mal

0

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas posé tranquillement dans mon canapé, pour me visionner un bon Blu-ray, et hier soir avec un ami, on s’est fait un bon apéro, un bon repas, il ne manqué plus qu’un bon film pour clôturer cette bonne soirée. Voici donc mon retour sur ce film sortie le 14 janvier dernier, en DVD et en Blu-ray, et du coup ça relance un peu ma catégorie multimédia 😉

SYNOPSIS

A New York, le policier Ralph Sarchie (Eric Bana) enquête sur une série de crimes. Il s’associe avec un prêtre (Edgar Ramirez) non conventionnel, spécialisé dans les rituels d’exorcisme. Tout deux vont lutter contre les possessions qui terrorisent leur ville.

Le réalisateur de SINISTER revient nous plonger dans les ténèbres d’une profondeur jamais vue auparavant. Aussi réaliste qu’oppressant, le thriller horrifique le plus dérangeant depuis L’EXORCISTE.

Délivre-nous du mal (3)

IMAGE – VIDEO

Une qualité d’image impeccable, des contrastes parfait, une gestion des noirs qui est vraiment excellente, des effets spéciaux plutôt bien réalisés, le format du film en 1080P. Bref un Blu-ray de qualité à ce niveau.

Délivre-nous du mal (4)

AUDIO

Une piste sonore qui collent parfaitement à l’environnement que dégage le film, en 5.1 DTS-HD, le rendu était assez bluffant, de très bonnes basses qui vous font presque peur parfois tellement elle arrive d’un coup comme ça sans prévenir, une qualité sonore vraiment bien exploitée, on distingue vraiment bien les différents passages, voix, action, coup de feu, véhicules, cri du mal, et j’en passe ….

Délivre-nous du mal (2)

CONTENU DU BLU-RAY

Exclusivités du Blu-ray 

  • Délivre-nous des démons
  • Les deux sergents
  • Le détective démoniaque

Interactivité 

  • Commentaires audio du réalisateur
  • Illuminer le mal : Le tournage du film

 

Petit bonus avec le digital HD ultraviolet , qui vous permettra de visionner votre film sur vos écrans préférés, il suffit de se rendre à cette adresse : http://redeem.sonypicturesstore.com/FR/redeem.html et d’entrer votre code d’activation, suivre les étapes pour créer votre compte gratuit, et d’accéder à votre vidéothèque numérique, afin de pouvoir profiter de votre film sur ordinateurs, tablettes ou smartphones.

UV Digital HD

INFOS SUR LE FILM

  • Réalisateur : Scott Derrickson
  • Durée : 1h58
  • Année : 2014
  • Genre : Thriller, horreur ….
  • Acteurs : Eric Bana, Edgar Ramírez, Sean Harris, Olivia Munn, Chris Coy
  • Sortie cinéma : 3 septembre 2014
  • Sortie DVD & Blu-Ray : 14 janvier 2015
  • Editeurs : Sony Pictures Entertainment
  • Budget : 30 000 000 $

Délivre-nous du mal (5)

CRITIQUE & AVIS

Le réalisateur Scott Derrickson nous plonge dans un registre qu’il connait bien, l’épouvante, l’horreur et l’exorcisme, mais cette fois-ci, on y ajoute une enquête policière, un peu de surnaturels, et bien sur de l’exorcisme, du noir, du sombre, car oui pas mal de scènes sont très sombres et se déroulent de nuit, et l’on obtient un film très oppressant, sachant qu’en plus le film est tiré d’une histoire vraie qui reprend le compte rendu d’un ancien policier, ce qui apporte pour ma part, à me sentir encore plus dans la réalité, et oui je crois aux choses surnaturels, pas vous ?

Un film très prenant, un univers très glauque, une histoire bien construite qui nous fait découvrir à petit feu, les deux personnages principaux que l’on retrouve pendant ce film, avec un flic qui a un lourd passé dans sa carrière et qui consacre sa vie au boulot, et un prêtre pas comme les autres qui chasse à sa manière le mal.

Certains passages sont angoissants, surtout avec les endroits choisis pour ce film, toujours très sombre, glauque, comme par exemple un zoo inquiétant, une cave poisseuse, un bureau qui cache bien des choses, un sous-sol lugubre, une atmosphère sanguinolente, se rapprochant toujours de l’exorcisme.

Des acteurs convaincants, une enquête qui nous donne envie d’en savoir toujours plus, des scènes relativement choquantes, c’est d’ailleurs un film interdit aux moins de 12 ans et ça se comprend.

Jusqu’à la fin j’étais plongé dans le film, sans décrocher une minute, j’ai d’ailleurs fait quelques recherches sur le réalisateur et je vais certainement me planifier une soirée avec quelques un de ses autres films que je n’ai pas eu l’occasion de voir, comme Sinister par exemple qui reste dans le même esprit.