0%

Test du bracelet connecté Polar A360

0

Pendant plus d’un mois, j’ai pu tester le bracelet connecté A360 de chez Polar qui est un des derniers produits de la marque qui propose cette année un capteur de fréquence cardiaque au poignet.

J’avais testé l’année dernière la montre Polar M400 qui elle ne l’avait pas, et il faut avouer que c’est un plus surtout si vous n’aimez pas trop faire votre séance sportive avec un émetteur de fréquence cardiaque qui se place en dessous de la poitrine, qui est toutefois pas très gênant, mais cela reste bien plus agréable et pratique d’avoir ça au poignet.

Ayant reçu une version test, je n’ai pas eu l’emballage d’origine du produit mais l’essentiel pour son utilisation était présent dans le petit sac Polar Smart Test Center.

J’ai donc cherché rapidement pour ceux que ça intéressent le contenu de la boite du produit en question (Polar A360)

Que retrouvons-nous dans la boîte ?

  • Le bracelet Polar A360 noir, sachant qu’il est disponible dans différentes tailles et qu’il est possible de personnalisez le bracelet pour 24.90€ selon votre style personnel ou de votre tenue. Vous aurez le choix entre les coloris suivantes (Powder White, Charcoal Black, Sorbet Pink, Navy Blue et Neon Green)
  • Un câble Micro-USB pour recharger la bestiole
  • Une petite notice dans plusieurs langues

Voilà rien de bien compliqué en faite, mais au moins vous savez le contenu exact de la boîte, sachant que le tout est bien sur dans une petite boîte toute jolie comme Polar sait le faire.

Design du Polar A360

En silicone de bonne qualité, mais que je trouve très épais, ce bracelet est étanche et dispose d’un écran couleur TFT qui offre un grand angle de vue avec surface tactile capacitive, et un module optique de monitoring cardiaque.

Difficile de fermer le bracelet la première fois, je trouve que le système de fermeture n’est pas vraiment bien étudier pour ce type de produit destiné aux sportifs, de plus il a tendance à s’ouvrir la nuit ou encore si vous transpirez, comme j’ai eu la mauvaise expérience d’avoir pendant une longue sortie vélo, le fermoir était ouvert et je m’en suis rendu compte lors d’une petite pause. (peut-être du à la transpiration ?)

Bref une finition à revoir pour moi, surtout sur la fermeture du bracelet, et peut-être améliorer la texture du silicone pour le rendre plus souple et plus confortable.

Pour l’écran, je le trouve un peu petit, sinon sa réactivité est très bonne, et pour le petit bouton que l’on retrouve en bas à droite, qui lui vous servira pour diverses fonctions, et bien je le trouve pas très pratique non plus, mal recouvert par le silicone et pas très facile d’accès, que l’on porte la montre à droite ou à gauche.

Une fois l’unité centrale retiré du bracelet, faite attention au petit cache qui protège le port micro-USB qui lui s’enlève assez facilement et peut donc être perdu rapidement.

Un design et une qualité de finition pas terrible pour ce Polar A360, premier point qui m’a vraiment déçu en commençant ce test. 

Installation et Utilisation

Toujours effectuer une bonne charge avant l’utilisation, et pour la suite ça reste du Polar donc on installe le système Polar FlowSync sur son PC, et l’application Polar Flow disponible sur iOS et Android, on peut ensuite procéder aux mises à jour et commencer les premiers réglages avant de se lancer directement dans une séance de sport.

Polar A360 (Personnalisé)

Pour mon premier test, j’ai fait une petite marche avec mon petit geek de 3 ans histoire de voir la réactivé et comment ce bracelet fonctionne. Et pour être franc avec vous, c’est la que j’ai découvert que ce modèle ne dispose pas de puce GPS, donc aucun suivi de votre parcours, ou encore pour ma part pourvoir me souvenir de certains itinéraires, une fois le tout synchronisé avec Strava.

Deuxième test pour le Grand Fondo du mois de mai 2016, avec un petit 123.2 km, et c’est sur ce parcours que je me suis rendu compte de la défaillance du système de fermeture qui s’est ouvert deux fois sans rien demander, peut-être du à la transpiration sur le silicone, en tout cas je cherche encore aujourd’hui la raison, heureusement que je m’en suis rendu compte pendant les pauses.

Et pour cette sortie, je voulais surtout tester le capteur de fréquence cardiaque qui lui fait assez bien son boulot, oui ce bracelet mesure aussi votre la distance parcourue lors d’une course ou d’une marche, à partir du mouvement de votre poignet, en intérieur comme en extérieur, mais pour mon utilisation je trouve que ce produit à quand même beaucoup de points négatifs.

En plus le bracelet a carrément planter au bout de 3h de parcours 

Les fonctions principales du Polar A360

Activité 

  • Suivi de l’activité de la journée et de la semaine
  • Objectif d’activité
  • Temps d’activité
  • Pas et distance
  • Synthèse d’activité
  • Efficacité de l’activité
  • Alerte d’inactivité
  • Durée et qualité du sommeil

Entrainement

  • Programme de la course
  • Vitesse et distance + mesure de la fréquence cardiaque contrôlée au poignet
  • FCmax
  • Zone de fréquence cardiaque
  • Zone pointer
  • Polar fitness test
  • Smart calories
  • Efficacité de l’entrainement
  • Profils sport
  • Historique de l’entrainement

Polar Flow et Polar FlowSync

  • Analyse normal et approfondie de l’activité et de l’entrainement
  • Journal
  • Flux Social
  • Programme d’entrainement
  • Réglages du profil sportif
  • Suivi de la progression

Transfert de données 

  • Compatibilité
  • Exportation de données (sous forme de fichier TCX, GPX ou CSV)
  • Export de l’historique d’entraînement (depuis polarpersonaltrainer.com vers Polar Flow)
  • Compatibilité tierce (Apple Health Kit, Google Fit, MyFitnessPal et MapMyFitness)

Ce qui pour moi fait quand même beaucoup de fonctions pour pas grand chose, qui va se servir d’autant de fonctions pour un simple bracelet qui suit votre activité pendant la journée ? 

Achat à faire ?

Clairement non, ou du moins pas au tarif actuel, d’une part si comme moi vous pratiquez un sport comme le vélo, course à pied, ou autres, l’exportation sur Strava ne vous indiquera pas votre parcours, et oui pas de puce GPS, donc que la durée, calories, graisses brûlées et votre fréquence cardiaque seront affichés, de plus l’application est un peu brouillon et l’interface de celle-ci devrait vraiment être revue. (Images de l’application en fin d’article)

Continuons avec l’analyse de votre sommeil, qui n’est pas vraiment ultra précise couplé encore une fois avec la fermeture qui se détache sans raisons pendant la nuit.

Passons rapidement sur l’autonomie qui pour moi reste relativement correcte pour ce genre de produit, avec environ 4-5 jours d’utilisation si vous pratiquez une activité sportive régulière avec un suivi via le bracelet, sinon Polar annonce jusqu’à 2 semaines d’autonomie avec un suivi d’activité 24h/24, 7j/7 et un entraînement d’1 h/jour (sans notifications smartphone activées).

Car oui ce bracelet gère les notifications venant de diverses applications de votre smartphone, comme vos mails, Twitter, Facebook, pour ma part j’ai quand même eu quelques ratés en ce qui concerne cette option, et pendant une journée aucune notifications n’est apparue alors que l’option été activé.

Poursuivons avec l’écran qui est réactif, mais rien de sensationnel sur la qualité, disposant d’une résolution de 80 x 160 pixels (RVB) et d’une taille de 13 mm x 27 mm, ça reste très petit et difficilement lisible en plein soleil.

Pour le prix global du produit, je retiens beaucoup trop de points négatifs, avec un bouton de coté pas très pratique, le cache du port de rechargement qui s’enlève facilement, ce qui peut amener une perte rapide de cette partie.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas du tout accroché avec ce produit, sans être un pro dans ce genre de test, car j’ai pour le moment essayé 2-3 produits de ce type, je trouve ce bracelet un peu cher pour ce qu’il propose, 200€ enfin 199.90€ pour être précis, ça fait quand même un sacré tarif quand on voit ce que la concurrence propose aujourd’hui, et surtout avec ce qui va arriver sur le marché durant la fin d’année 2016.

Et franchement chez Polar, vous aurez bien mieux pour bien moins cher en visant dans une montre par exemple, comme la Polar M400 que j’avais pu tester sur le blog.