0%

Selon un sondage, un Français sur quatre souhaite supprimer son compte Facebook

0

Les Français deviennent de plus en plus méfiants envers les réseaux sociaux et plus particulièrement face à Facebook. Après le scandale «Cambridge Analytica», qui accuse le géant d’avoir recueilli, sans leur consentement, les données de millions d’usagers, de nombreuses personnes tendent à supprimer leur compte. Les autres réseaux sociaux n’ont davantage la cote puisque les sondés sont 74% à ne pas faire confiance à Snapchat et 72% à Instagram. Retour sur le devenir de ces plate-formes mondiales.

En cause : l’utilisation des données personnelles

Cette défiance envers les réseaux sociaux s’explique principalement par la crainte de voir utiliser ses données personnelles (65%) et le risque d’escroquerie ou d’arnaque (38%). Le plus gros réseau social du monde estime à 87 millions le nombre d’utilisateurs dont les données personnelles sont arrivées entre les mains de l’entreprise d’analyse de données qui a ensuite travaillé pour la campagne du candidat républicain, Donald Trump, à la présidentielle américaine de 2016.

De plus en plus en de données sont également utilisées à des fins commerciales et les utilisateurs apprécient guère cette intrusion dans leur vie privée. De nombreuses personnes jugent avoir des conversations personnelles sur leur compte et craignent les voir révélées au grand jour.

Une autre possibilité, pas totalement écartée par le gérant Mark Zuckerberg, celle de proposer une version payante de Facebook pour protéger nos données. Cependant, seuls 18,54 % des sondés seraient prêts à payer pour sécuriser leur compte.

Les Français apportent de plus en plus d’importance sur la qualité du traitement de leurs données personnelles. Si vous avez un blog ou un site internet, n’hésitez pas à interroger vos utilisateurs sur leur ressenti et sur les améliorations à réaliser afin qu’ils se sentent en confiance. Vous pouvez réaliser des questionnaires en ligne ou des sondages où vous pourrez bénéficier de l’aide de professionnels pour rendre votre exercice le plus pertinent possible. Découvrez le logiciel de sondage en ligne via ce lien.

Le scandale «Cambridge Analytica»

Photos, vidéos, mots clés, lieux marqués grâce au GPS… Toutes ces informations recueillies par Facebook qui sont censées rester confidentielles ! On ignorait l’usage de ces données par le réseau social jusqu’à ce qu’éclate le scandale Cambridge Analytica. Selon la presse internationale, les données personnelles de quatre-vingt-sept millions d’utilisateurs Facebook sont dans la nature et on ignore encore si elles ont été détruites. Mark Zuckerberg a présenté ses excuses personnelles pour ne pas avoir compris à quel point, les informations pouvaient être détournées de bien des façons.